Nadi Sodhana

NADI SODHANA PRANAYAMA
Purification des Nadis

 

Il s’agit d’une respiration alternée, ayant pour but d’équilibrer et d’égaliser le courant pranique passant par les deux narines, et de purifier le réseau des Nadis.

Les Nadis sont l’équivalent des méridiens, canaux de circulation de l’énergie vitale.

Il en existe de nombreuses variantes selon le niveau et les différents styles de Yoga.
Voici d’abord la version la plus classique (I), suivie d’une version plus avancée (II).

I – Version la plus classique :
En position confortable de méditation, colonne droite.
Utilisez la main droite : le pouce bouche la narine droite, l’annulaire et l’auriculaire bouchent la narine gauche.
1 – inspirez lentement et silencieusement par la narine gauche en bouchant la narine droite avec le pouce.
2 – à la fin de l’inspiration, bouchez les 2 narines et bestez en rétention poumons pleins 1 seconde ou 2 ;
3 – la narine gauche restant bouchée, , libérez la droite et expirez par la narine droite, lentement et silencieusement ;
3 – quand les poumons sont vides, inspirez aussitôt par la narine droite, lentement et silencieusement ;
4 – bouchez les 2 narines à nouveau, 1 seconde ou 2, puis libérez la narine gauche et expirez lentement et silencieusement ;
5 – inspirez à nouveau aussitôt par la même narine, et ainsi de suite…
En résumé : on change de narine après l’inspiration.

Une fois l’habitude prise des mouvements de doigts, portez ensuite votre attention sur la sensation du passage de l’air dans les narines et représentez-vous le prana qui circule dans les nadis le long de la colonne.
Pas de limite de temps. Pratiquez tant que ça vous est agréable.
Pratiquez le ventre vide.
Dans cette version classique :
– ne faites pas durer les rétentions poumons pleins plus de 1 seconde ou 2.
– essayez d’égaliser les durées de l’inspire et de l’expire.

 
II – Version plus avancée :

Le principe est le même (respiration alternée avec changement de narine après l’inspiration) mais cette version allonge le temps de rétention poumons pleins et impose un rythme aux différentes étapes du pranayama.