Diète Verte

 

La Diète Verte :

C’est une diète qui est recommandée à la sortie de l’hiver, afin d’aider le foie à faire le nettoyage de printemps.

Elle consiste à ne manger que des aliments de couleur verte. Rien d’autre… Le vert est en effet la couleur en lien avec le foie et la vésicule biliaire dans la médecine chinoise. Il est également en lien avec le centre du Cœur dans le système des chakras du Yoga.

Par exemple :

Légumes : haricots verts, salade verte, épinards, concombres, brocolis, asperges, avocats, petits pois, poireaux,….
Légumineuses de couleur verte : pois cassés, haricots mungo,…
Fruits : kiwis, pommes, poires, mangues, raisin,… (de couleur verte…)
Boissons : eau, thé vert, jus de légumes et fruits de couleur verte

Sa durée dépend de l’habitude que vous avez des diètes. Si vous n’en avez jamais fait, une journée sera déjà une belle expérience. Cela va sans dire : pas d’excès, et à voir préalablement avec votre médecin si besoin.

Au-delà de l’aspect purement diététique, c’est surtout l’occasion de ressentir le lien qui unit le corps, via l’alimentation, et l’esprit. De quelle façon, et avec quelle intensité, un changement d’alimentation a très rapidement une action sur le corps, le mental, les émotions. Et notre rapport à notre intériorité.

 

Effets physiques :
Cette diète nettoie le foie et la peau en profondeur. Elle a une action détoxifiante et alcalinisante (« désacidifiante »). Elle est bien-sûr vitalisante et favorise la perte de poids.

Précisions :
– ne vous lancez pas dans la diète du jour au lendemain ; programmez-la plusieurs jours à l’avance afin que le corps et l’esprit se préparent.
– ce n’est pas un jeûne : nous ne nous privons pas en quantité, nous limitons juste l’éventail de ce que nous mangeons. Vous constaterez sans doute cependant que vous mangerez moins.
– vous pouvez assaisonner un peu vos plats (huile d’olive, sel,…) mais en petite quantité.
pas de sucre évidemment, même dans les boissons chaudes.
– buvez de l’eau, beaucoup d’eau, pour aider le nettoyage.
– si vous avez une sensation de fringale (notamment au coucher), mangez une pomme.
– préparez vos repas et mangez dans le calme, en prenant le temps, en conscience.
– si c’est votre première expérience de diète (et que vous vous connaissez un rapport disons …. passionné… à la nourriture :-), faites court ! 24 h seulement par exemple, pour être sûr d’en faire une première expérience courte certes, mais réussie et positive ! à renouveler ultérieurement sur une plus longue période.
– si vous avez un peu l’habitude, faites-la durer au moins 3 jours ; on considère en effet que le gros du nettoyage se fait les 3° et 4° jours.
– lorsque vous décidez d’arrêter, revenez à une alimentation normale progressivement, pour ne pas perdre le bénéfice du nettoyage. C’est à ce moment de la diète qu’il est le plus utile d’observer consciemment nos compulsions à penser à, voire à nous jeter sur, ce qui nous a manqué…

Le plus important :

Au-delà de l’aspect diététique, ce qui nous intéresse dans le cadre d’un cours de Yoga, c’est surtout la diète comme outil de connaissance de soi. La conscientisation de notre rapport à la nourriture et à nous-même. L’occasion d’apprivoiser peu à peu les mécanismes inconscients sous-jacents, les tendances à nous nourrir dans l’inconscience, les tendances à remplir pour ne pas nous rencontrer vraiment…. C’est l’estomac qui nous impose les forces inconscientes les plus puissantes. Toutes les traditions spirituelles mettent d’une manière ou d’une autre l’accent sur cet aspect car c’est un passage obligé sur la voix de la maîtrise de soi.

Je vous invite donc à vous amuser à observer pendant ces temps de diète ce qui se passe en vopranayamaus physiquement, mentalement, émotionnellement, spirituellement. On ressent évidemment du bien-être, beaucoup d’énergie, quelquefois une sorte d’euphorie, une nouvelle créativité,… mais aussi parfois des moments plus difficiles. C’est là qu’il est intéressant de se poser et d’observer. D’aller à la rencontre de soi, dans ces moments où l’on s’est engagé à ne plus anesthésier la conscience par le poids ou la toxicité de l’alimentation. Quand on commence à essayer cela sincèrement, on commence à faire du Yoga…

Pour accompagner :

Pour aider les processus à l’œuvre, faites justement du Yoga tous les jours.
Vous pouvez également pratiquer tous les jours le Pranayama Nadi Sodhana . Une purification des Nadis, qui accompagnera favorablement cette diète.